Récit de mon accouchement

Petit avant propos : J’ai disparu des écrans quelques semaines mois pour des raisons personnelles indépendantes de ma volonté. Je reviendrais peut être dessus lorsque tout sera réglé car j’éprouverais probablement le besoin d’en parler. Sur ce, reprenons le cours du récit.

Je suis choquée, abasourdie.
Je demande à cette interne si on ne peut pas attendre que mon corps déclenche tout seul, vu qu’apparemment le col s’ouvre c’est que ça doit bouger. Mais non, elle me répond qu’il y a urgence, sans s’affoler non plus, et que bébé n’a plus d’intérêt à rester dans mon ventre : il faut qu’il sorte pour grossir.  Je demande à rentrer chez moi (je suis à 5 minutes de l’hôpital) pour récupérer mes affaires, appeler mon mari…mais on me dit que non on ne me laisse pas partir.
J’avoue que sur le coup, je ne comprend pas pourquoi il y a lieu de s’affoler. Surtout que je vais bien, mon bébé va bien, je suis presque à terme, je n’ai pas perdu les eaux, je n’ai aucune contraction…

Finalement, on m’autorise à rentrer chez moi mais on me somme de revenir en début d’après midi. C’est donc un appel particulièrement étrange et inédit que je passe à mon mari qui a au moins autant que moi du mal à réaliser ce qu’il se passe.

Je rentre, je mets les dernières affaires dans la valise, je nous prépare des pâtes, je préviens ma chatte que la prochaine fois qu’elle me verra j’aurais un mini humain dans les bras (elle s’en fout).
Je reçois un message de ma meilleure amie qui vit aux Etats Unis, et chez qui il est 3h du matin « j’ai rêvé que tu accouchais ». Ce à quoi je réponds qu’elle n’a jamais été aussi proche de la réalité ! Du coup elle m’appelle et je suis sereine « oui là on va manger et après on va à l’hôpital pour que j’accouche » NORMAL

Une fois notre repas pris, la voiture chargée, nous partons vers l’hôpital. On m’attendait. Je suis accueillie avec un monito et une prise de sang. On me pose également le cathéter.
Le monito montre 1 ou 2 contractions, que je ne sens toujours pas. Je vais ensuite vers la chambre où j’accoucherais et je m’y sens bien ! Elle est grande, lumineuse et tout est là : la lampe pour réchauffer bébé, la table d’examen, le fameux berceau en plexiglas.

received_2179137735461989.jpeg
la nana en stress total 🙂

Au bout de plus de 2h d’attente, on me pose la péridurale.
A ce sujet, j’avais indiqué vouloir essayer sans, mais je n’étais pas du tout fermée à l’utiliser. Cependant, on ne m’a pas trop laissé de choix (ce qui est apparemment courant pour un déclenchement) car comme mon bébé était petit, ils craignaient qu’il fatigue et qu’on doive partir un césarienne d’urgence. Et dans ce cas là ça peut se terminer par une anesthésie générale.
Le seul bémol que j’y trouve est que je ne suis plus libre de mes mouvements. Mais la pose se passe bien, juste désagréable mais pas douloureux.

On commence ensuite l’ocytocine vers 16h30, je suis ouverte à 3. Pendant presque 1h je ne ressens absolument rien. La sage femme passe toutes les 15/20min pour augmenter la dose.

Et puis, les contractions commencent. Je les sens mais je n’ai pas mal. Je discute toujours avec mon mari, et la sage femme me dit qu’elle adore venir dans notre chambre car j’ai toujours un grand sourire. Elle m’ausculte, ça avance très doucement (je dois être à 4 vers 18h) on décide donc de percer la poche des eaux mais je ne ressens rien avec la péridurale.
Vers 20h, la nouvelle sage femme se présente et m’ausculte : je suis à 6. Je dis à mon mari d’aller manger un bout maintenant car j’accoucherais certainement au milieu de la nuit vu le rythme auquel avancent les choses (HAHAHA naïve que je suis)

20h30 : il sort de la chambre et là commence l’heure à la fois la plus longue et la plus courte de ma vie. Les contractions augmentent en intensité et, je l’apprendrais plus tard, la péridurale ne fait plus effet. Je ne sais plus dans quelle position me mettre : assise ? allongée ? sur le côté ? je me balance ? je ne bouge plus ?
Je transpire, mes cheveux sont trempés. Peut être était ce à cause de la lampe chauffante à 37°C devant moi… je ne le saurais jamais. Je ne saurais également jamais pourquoi je n’ai pas appelé une sage femme pendant cette heure ci. Même lorsque l’auxiliaire de puériculture est passée, j’ai pris sur moi quelques secondes pour ne pas paraître mal…pourquoi ??

21h15 : mon mari m’appelle pour me demander si c’est bien la gigoteuse noire et blanche qu’il doit prendre. Je pense qu’au son de ma voix  mon grognement, il comprend qu’il faut qu’il vienne. Vite.
21h30 : il rentre dans la chambre suivi de près par la sage femme au moment où je vomis dans le petit haricot en carton. Elle me regarde et me dit qu’au vu de ma tête, elle va m’examiner « ah ben on va se mettre en place, vous êtes à 10 ! » QUOI ? mais j’étais à 6 il y a une heure ! » On me remet une dose de péridurale car celle ci ne fonctionnait plus. Je panique quelques secondes en mode « mais je ne sais pas accoucher ! je n’ai jamais fais ça ! » et mon Supermari me rassure.

Et c’est parti : je pousse, et apparemment je sais le faire. Mais c’est un peu lent et le cœur de mon bébé à du mal à supporter les contractions/poussées. On appelle la gynéco de garde. Je dis OK, je comprend, mais je ne veux pas ! je continue à pousser. J’ai à peine le temps de la voir nouer son masque qu’une contraction arrive et je donne tout ce qu’il me reste, et ça fonctionne !!

bty
on en mangerait

Mon petit Aaron pousse son premier cri alors qu’il n’est même pas complètement sorti à 22h02.
Il est beau, il est tout rose, tout chaud et je n’oublierais jamais son odeur. Pour moi tout est oublié, je recommence demain s’il le faut (oui, la péridurale faisait effet) ! J’ai 3 petits points.

Et les quelques minutes qui ont suivies n’appartiennent qu’à nous 3…

bty

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s